Forum Citroën C5 & C6 Index du Forum

Forum Citroën C5 & C6
Forum et Club d'entraide entre propriétaires et passionnés de Citroën C5 & C6

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesRèglement   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue sur le forum du Haut-de-Gamme Citroen C5 & C6. 

 
Article de loi sur la concentration de vehicules
Aller à la page: 1, 2  >

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Citroën C5 & C6 Index du Forum -> Les Sorties, les rencontres. -> Les rencontres du Club Citroën C6 - France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bertrand07
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 6 772
Localisation: Nancy
Moteur: C6 2.2 HDi 173
Finition: Lignage
Année: 2008

MessagePosté le: 16/04/2010, 13:31    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Décret n° 2006-554 du 16 mai 2006 relatif aux concentrations et manifestations organisées sur les voies ouvertes ou dans les lieux non ouverts à la circulation publique et comportant la participation de véhicules terrestres à moteur
NOR : INTD0600097D

Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, et du ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative,

Vu la Constitution, notamment ses articles 21 et 37 ;

Vu le code des assurances, notamment son article L. 211-1 ;

Vu le code général des collectivités territoriales ;

Vu le code pénal, notamment son article R. 610-1 ;

Vu le code de la route ;

Vu la loi no 84-610 du 16 juillet 1984 modifiée relative à l'organisation et à la promotion des activités physiques et sportives, notamment ses articles 16 à 18 et 37 ;

Vu la loi no 95-73 du 21 janvier 1995 modifiée d'orientation et de programmation relative à la sécurité, notamment son article 23 ;

Vu le décret no 83-927 du 21 octobre 1983 fixant les conditions de remboursement de certaines dépenses supportées par les armées ;

Vu le décret no 93-392 du 18 mars 1993 pris pour l'application de l'article 37 de la loi no 84-610 du 16 juillet 1984 relative à l'organisation et à la promotion des activités physiques et sportives, modifié par le décret no 2003-371 du 15 avril 2003 ;

Vu le décret no 97-199 du 5 mars 1997 relatif au remboursement de certaines dépenses supportées par les forces de police ;

Vu le décret no 97-646 du 31 mai 1997 relatif à la mise en place de services d'ordre par les organisateurs de manifestations sportives, récréatives ou culturelles à but lucratif, modifié par le décret no 2005-307 du 24 mars 2005 ;

Vu l'avis du Conseil national des activités physiques et sportives en date du 17 novembre 2005 ;

Vu l'avis du comité consultatif de la législation et de la réglementation financières en date du 23 janvier 2006 ;

Le Conseil d'Etat (section de l'intérieur) entendu,

Décrète :



Chapitre Ier

Dispositions générales


Article 1


I. - Les concentrations de véhicules terrestres à moteur se déroulant sur les voies ouvertes à la circulation publique sont soumises à déclaration lorsqu'elles comptent moins de 200 véhicules automobiles ou moins de 400 véhicules à moteur de deux à quatre roues, y compris les véhicules d'accompagnement. Au-delà, elles sont soumises à autorisation.

Pour l'application du présent décret, on entend par « concentration » un rassemblement comportant la participation de véhicules terrestres à moteur, qui se déroule sur la voie publique dans le respect du code de la route, qui impose aux participants un ou plusieurs points de rassemblement ou de passage et qui est dépourvu de tout classement.

II. - Les manifestations comportant la participation de véhicules terrestres à moteur qui se déroulent sur des circuits, terrains ou parcours, tels que définis à l'article 4 sont soumises à autorisation.

Pour l'application du présent décret, on entend par « manifestation » le regroupement de véhicules terrestres à moteur et d'un ou de plusieurs pilotes ou pratiquants visant à présenter, de façon organisée pour les spectateurs, un sport mécanique sous ses différentes formes.

Toute concentration qui comporte au moins un chronométrage, même sur une distance réduite, est regardée comme une manifestation.

III. - Les circuits sont soumis à homologation dans les conditions définies au chapitre V.

Article 2


Dans les disciplines pour lesquelles elles ont obtenu délégation, les fédérations sportives mentionnées à l'article 17 de la loi du 16 juillet 1984 susvisée édictent les règles techniques et de sécurité applicables aux événements mentionnés à l'article 1er.

Dans les autres disciplines, les règles techniques et de sécurité applicables aux mêmes événements sont édictées par arrêté conjoint du ministre de l'intérieur et du ministre chargé des sports.

Article 3


Sur les circuits, terrains ou parcours, des zones réservées aux personnes qui assistent à une manifestation sans participer à son organisation doivent être délimitées par l'organisateur et être conformes aux règles techniques et de sécurité.

Article 4


Pour l'application du présent décret :

1° Un « circuit » est un itinéraire fermé qui peut être parcouru plusieurs fois sans être quitté. Il ne peut emprunter que des voies fermées, de manière permanente ou temporaire, à la circulation publique. Son tracé est délimité par des bordures, talus ou bandes de rives ou par tout autre moyen. Son revêtement peut être de différentes natures, telles qu'asphalte, béton, terre naturelle ou traitée, herbe, piste cendrée, glace. Un même circuit peut comporter plusieurs natures de revêtement ;

2° Un « terrain » est un espace d'évolution non ouvert à la circulation publique sur lequel il n'existe pas de parcours défini et où sont pratiquées des disciplines pour lesquelles le chronométrage ne constitue qu'un élément accessoire du classement, telles que trial ou franchissement ;

3° Un « parcours » est un itinéraire non fermé, allant d'un point de départ à un point d'arrivée distinct, empruntant des voies non ouvertes ou temporairement fermées à la circulation publique et sur lequel le départ est donné individuellement aux concurrents ;

4° Un « parcours de liaison » est un itinéraire non fermé, allant d'un point de départ à un point d'arrivée distinct, empruntant des voies ouvertes à la circulation publique sur lesquelles les participants doivent respecter le code de la route.


Chapitre II

La déclaration


Article 5


L'organisateur d'une concentration soumise à déclaration doit déposer un dossier de déclaration au plus tard deux mois avant la date de l'événement auprès du préfet territorialement compétent.

Un arrêté conjoint du ministre de l'intérieur et du ministre chargé des sports détermine la composition du dossier et les modalités de son dépôt.


Chapitre III

L'autorisation


Article 6


Seules peuvent être autorisées les concentrations et manifestations organisées par :

1° Une fédération sportive telle que définie aux articles 16 et 17 de la loi du 16 juillet 1984 susvisée ou ses organes nationaux, régionaux ou départementaux et les groupements sportifs qui lui sont affiliés ;

2° Des personnes physiques ou morales autres que celles mentionnées au l°, après avis du directeur départemental de la jeunesse et des sports, qui vérifie notamment le respect par le règlement particulier de la concentration ou de la manifestation des règles techniques et de sécurité mentionnées à l'article 2.

Article 7


L'organisateur d'une concentration soumise à autorisation ou d'une manifestation doit présenter au préfet du département du lieu de la manifestation une demande d'autorisation.

Si la concentration ou la manifestation se déroule sur moins de vingt départements, la demande d'autorisation est adressée simultanément au préfet de chacun des départements traversés. Si elle se déroule sur vingt départements ou plus, elle est adressée en même temps au ministre de l'intérieur.

La demande doit parvenir au plus tard trois mois au moins avant la date prévue pour le déroulement de la concentration ou de la manifestation. Si la manifestation a lieu sur un circuit homologué, ce délai est réduit à deux mois.

Un arrêté conjoint du ministre de l'intérieur et du ministre chargé des sports détermine la composition du dossier de la demande et les modalités de son dépôt.

Article 8


Dès réception d'une demande d'autorisation, le préfet saisit pour avis les autorités locales investies du pouvoir de police.

Sauf dans le cas prévu au troisième alinéa, l'autorisation est délivrée par le préfet après avis de la commission départementale de sécurité routière. Celle-ci peut recommander des prescrïptions s'ajoutant à celles prévues par les organisateurs. Le préfet peut en outre prescrire des mesures complémentaires dans l'intérêt de la circulation, de la sécurité ou de la tranquillité publiques.

Si la manifestation se déroule sur vingt départements ou plus, l'autorisation est délivrée par le ministre de l'intérieur sur l'avis du préfet de chaque département traversé après que celui-ci a consulté la commission départementale de sécurité routière. Les commissions départementales peuvent recommander et le ministre prescrire des mesures complémentaires dans les conditions prévues au deuxième alinéa.

La décision d'autorisation est publiée et notifiée à l'auteur de la demande.

Article 9


Toute concentration ou manifestation autorisée ne peut débuter qu'après la production par l'organisateur technique à l'autorité qui a délivré l'autorisation ou à son représentant d'une attestation écrite précisant que toutes les prescrïptions mentionnées dans l'autorisation ont été respectées.

Article 10


L'autorisation peut être suspendue ou rapportée à tout moment s'il apparaît que les conditions de sécurité ne se trouvent plus réunies ou que l'organisateur, malgré la mise en demeure qui lui en est faite par l'autorité administrative, ne respecte plus ou ne fait plus respecter par les participants et les spectateurs des dispositions prévues par le règlement particulier de la manifestation en vue de leur protection.


Chapitre IV

Dispositions communes aux événements soumis

à déclaration ou à autorisation


Article 11


Toute concentration ou manifestation ne peut débuter qu'après production à l'autorité administrative compétente ou à son représentant d'une police d'assurance souscrite par l'organisateur auprès d'une ou de plusieurs sociétés agréées en France, dans un autre Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen.

La police d'assurance garantissant la manifestation et ses essais couvre la responsabilité civile de l'organisateur et des participants ainsi que celle de toute personne qui prête son concours à l'organisation avec l'accord de l'organisateur. La police garantissant la concentration n'est pas tenue de couvrir la responsabilité civile des participants.

Un arrêté conjoint du ministre chargé de l'économie et du ministre chargé des sports détermine le montant minimum des garanties couvrant respectivement les dommages corporels et les dommages matériels.

Article 12


L'organisateur est débiteur envers l'Etat et les collectivités territoriales des redevances représentatives du coût de la mise en place du service d'ordre particulier nécessaire pour assurer la sécurité des spectateurs et de la circulation lors du déroulement de la concentration ou de la manifestation ainsi que, le cas échéant, de sa préparation et de ses essais. Cette disposition est applicable au service d'ordre présent dans l'enceinte de la manifestation si celle-ci est organisée sur un circuit fermé ou sur le tracé du parcours pour la concentration ou la manifestation organisée sur la voie publique.

Article 13


L'organisateur a l'obligation de remettre en état les voies ouvertes à la circulation publique et leurs dépendances dont il a obtenu l'usage privatif à l'occasion de la concentration ou de la manifestation.


Chapitre V

L'homologation


Article 14


Tout circuit sur lequel se déroulent des compétitions, essais ou entraînements à la compétition et démonstrations doit faire l'objet d'une homologation préalable.

Pour l'application du présent chapitre, on entend par :

1° « Compétition » toute épreuve organisée dans le cadre d'une manifestation, dont l'objectif est l'obtention des meilleurs résultats possibles ;

2° « Essai ou entraînement à la compétition » une préparation ou un test, préalable ou non à une compétition, destiné à évaluer ou à améliorer les performances du conducteur ou du véhicule ;

3° « Démonstration » toute manifestation ayant pour objet la présentation, en mouvement, des capacités de vitesse ou de maniabilité de véhicules terrestres à moteur, sans qu'elle constitue un entraînement ou une compétition.

Les conditions de sécurité correspondant à ces types d'activité sont définies par les règles techniques et de sécurité prévues à l'article 2.

Un arrêté conjoint du ministre de l'intérieur et du ministre chargé des sports détermine la composition du dossier de demande d'homologation et les modalités de son dépôt.

Article 15


La personne physique ou morale qui demande l'homologation d'un circuit supporte les frais d'étude et de visite nécessaires à l'instruction du dossier.

Article 16


L'homologation est accordée pour une durée de quatre ans :

1° Par le ministre de l'intérieur, après visite sur place et avis de la commission nationale d'examen des circuits de vitesse, lorsque la vitesse des véhicules peut dépasser 200 km/h en un point quelconque du circuit ;

2° Par le préfet du département, après visite et avis de la commission départementale de sécurité routière, dans les autres cas.

Une nouvelle homologation est nécessaire lorsque le tracé du circuit fait l'objet d'une modification.

L'autorisation du préfet prévue à l'article 8 vaut homologation du circuit non permanent sur lequel se déroule une manifestation, pour la seule durée de celle-ci.

Article 17


La commission nationale d'examen des circuits de vitesse comprend huit membres :

1° Deux membres désignés par le ministre de l'intérieur ;

2° Deux membres désignés par les ministres chargés de l'équipement et des transports ;

3° Un membre désigné par le ministre de la défense ;

4° Un membre désigné par le ministre chargé des sports ;

5° Un membre proposé par la Fédération française du sport automobile ;

6° Un membre proposé par la Fédération française de motocyclisme.

Les membres de la commission et son président, choisi parmi eux, sont nommés par le ministre de l'intérieur pour un mandat de trois ans renouvelable.

Chaque titulaire a un suppléant nommé dans les mêmes conditions, qui le remplace en cas d'empêchement.

Le rapporteur de la commission est choisi par le président parmi les membres désignés par les ministres chargés de l'équipement et des transports.

Le secrétariat de la commission est assuré par le ministère de l'intérieur.

Article 18


La commission nationale d'examen des circuits de vitesse a notamment pour missions :

1° De vérifier que le circuit répond aux caractéristiques minimales imposées par les règles techniques et de sécurité prévues à l'article 2 ;

2° De déterminer les aménagements à réaliser par les organisateurs pour assurer notamment la protection des spectateurs assistant à une manifestation, compte tenu de la nature de celle-ci ainsi que du nombre et du type des véhicules engagés ;

3° De proposer, le cas échéant, la modification des dispositions qu'elle estime incompatibles avec les nécessités de la sécurité et de la tranquillité publiques.

Article 19


La commission entend les représentants des autorités et services locaux intéressés ainsi que le propriétaire et le gestionnaire du circuit.

Elle peut demander une expertise aux services compétents des ministères chargés de l'équipement et des transports et procéder à l'audition de toute personne dont le concours lui paraît utile.

Article 20


La visite de la commission donne lieu à l'établissement d'un procès-verbal qui propose, si l'avis est favorable, l'homologation du circuit soit pour une épreuve déterminée, soit pour plusieurs types d'épreuve. Ce procès-verbal, susceptible de comporter des prescrïptions complémentaires, est communiqué au préfet.

Article 21


Dans le champ de sa compétence, la commission départementale de sécurité routière exerce les mêmes missions et dispose des mêmes pouvoirs que ceux qui sont dévolus à la commission nationale d'examen des circuits de vitesse par les articles 18 à 20.

Article 22


L'homologation n'est accordée que si toutes les prescrïptions mentionnées à l'article 20 ont été respectées.

Article 23


L'autorité qui a délivré l'homologation peut, à tout moment, vérifier ou faire vérifier le respect des conditions ayant permis l'homologation.

L'homologation peut être rapportée, après audition du gestionnaire, si la commission compétente a constaté qu'une ou plusieurs des conditions qu'elle avait imposées ne sont pas respectées.


Chapitre VI

Dispositions pénales


Article 24


Le fait d'organiser une manifestation avec des véhicules terrestres à moteur sur des voies ouvertes à la circulation publique sans avoir obtenu l'autorisation administrative préalable est puni des peines prévues à l'article L. 411-7 du code de la route.

Le fait d'organiser une concentration ou une manifestation autre que celle mentionnée au premier alinéa sans avoir procédé à la déclaration ou obtenu l'autorisation préalable est puni des peines prévues pour les contraventions de la 5e classe.

Est puni des peines prévues pour les contraventions de la 5e classe le fait, par l'organisateur, de ne pas respecter ou de ne pas faire respecter les prescrïptions figurant dans l'autorisation administrative qui lui a été délivrée.

Est puni des peines prévues pour les contraventions de la 3e classe le fait de participer à une concentration ou une manifestation, comportant la participation de véhicules à moteur, non autorisée alors qu'elle était soumise à autorisation en application de l'article 1er.


Chapitre VII

Dispositions diverses et transitoires


Article 25


Les fédérations sportives agréées ou délégataires mentionnées aux articles 16 et 17 de la loi du 16 juillet 1984 susvisée font parvenir le calendrier des concentrations et manifestations organisées par les groupements sportifs qui leur sont affiliés à l'autorité administrative appelée à recevoir la déclaration ou à délivrer l'autorisation.

Article 26


Les organisateurs d'une manifestation qui ont leur siège ou leur résidence à l'étranger doivent présenter leur demande d'autorisation simultanément à la fédération délégataire de la discipline, lorsqu'elle existe, et, selon le cas, au ministre de l'intérieur et aux préfets des départements traversés ou aux seuls préfets, dans les délais prévus à l'article 7.

Article 27


Le ministre de l'intérieur et le ministre chargé de l'équipement fixent conjointement la liste des routes interdites, à titre permanent, périodique ou provisoire, à toutes les concentrations ou manifestations ou à certaines catégories d'entre elles en raison des incidences que leur déroulement peut avoir sur l'économie, le tourisme ou la sécurité générale. Ils peuvent toutefois indiquer sous quelles conditions lesdites routes peuvent être soit traversées, soit empruntées sur une distance réduite lors de ces événements.

Article 28


La distribution ou la vente d'imprimés ou d'objets à l'occasion d'une concentration ou d'une manifestation ne peut se faire que dans les conditions et dans les lieux fixés par les autorités administratives compétentes avec l'accord de l'organisateur et du ou des propriétaires des lieux.

Article 29


Les dispositions du présent décret sont applicables à Mayotte.

Article 30


Les concentrations et manifestations qui ont fait l'objet d'une autorisation avant la date de publication du présent décret ou dont la date prévue est postérieure de moins de trois mois à la même date restent régies par les dispositions antérieurement en vigueur.

Les homologations de circuit délivrées avant la date de publication du présent décret restent valables jusqu'à la date normale de leur expiration, sous réserve des dispositions de l'article 23.

Les membres de la commission nationale d'examen des circuits de vitesse en fonction à la date de publication du présent décret continuent de siéger jusqu'à l'expiration d'une période de trois ans à compter de la date de leur nomination.

Article 31


Sont abrogés :

1° Le titre II, comprenant les articles 9 à 20, du décret no 55-1366 du 18 octobre 1955 portant réglementation générale des épreuves et compétitions sportives sur la voie publique ;

2° Les articles 1er à 8 et 21 à 24 du même décret en tant qu'ils s'appliquent aux épreuves et compétitions de véhicules terrestres à moteur ;

3° Le décret no 58-1430 du 23 décembre 1958 relatif à la réglementation des épreuves ou manifestations organisées dans les lieux non ouverts à la circulation publique et comportant la participation de véhicules à moteur.

Article 32


Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, la ministre de la défense, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, le garde des sceaux, ministre de la justice, le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer, le ministre de l'outre-mer et le ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 16 mai 2006.


Dominique de Villepin


Par le Premier ministre :


Le ministre d'Etat,

ministre de l'intérieur

et de l'aménagement du territoire,

Nicolas Sarkozy

La ministre de la défense,

Michèle Alliot-Marie

Le ministre de l'économie,

des finances et de l'industrie,

Thierry Breton

Le garde des sceaux, ministre de la justice,

Pascal Clément

Le ministre des transports, de l'équipement,

du tourisme et de la mer,

Dominique Perben

Le ministre de l'outre-mer,

François Baroin

Le ministre de la jeunesse, des sports

et de la vie associative,

Jean-François Lamour
_________________

<FONT size="1pt">Avez-vous déjà recensé votre C6 ? Si non, cliquez ici</FONT>

<FONT size="1pt">Essais des dernières nouveautés automobiles sur EDC : cliquez ici</FONT>
Revenir en haut
Facebook Twitter FlickR Instagram Pinterest YouTube
Publicité






MessagePosté le: 16/04/2010, 13:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fab26
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 6 902
Localisation: Drome
Masculin
Moteur: C6 2.7 V6 HDi
Finition: Exclusive
Année: 2007

MessagePosté le: 16/04/2010, 13:33    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Qui à lu et peut faire un résumé Very Happy Very Happy Very Happy
_________________

Le moustique se trouva fort dépourvu quand le pare-brise fut venu...
Revenir en haut
Facebook Twitter FlickR Instagram Pinterest YouTube
bertrand07
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 6 772
Localisation: Nancy
Moteur: C6 2.2 HDi 173
Finition: Lignage
Année: 2008

MessagePosté le: 16/04/2010, 13:33    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

en gros, un rassemblement sur la route est interdit Smile
Donc faut pas se faire remarquer.
_________________

<FONT size="1pt">Avez-vous déjà recensé votre C6 ? Si non, cliquez ici</FONT>

<FONT size="1pt">Essais des dernières nouveautés automobiles sur EDC : cliquez ici</FONT>
Revenir en haut
Facebook Twitter FlickR Instagram Pinterest YouTube
jedencx
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 124
Localisation: Hasnon(59)
Masculin
Moteur: C6 3.0i V6
Finition: Exclusive
Année: 2006
Votre autre citroën: (BVA C6 en option)

MessagePosté le: 16/04/2010, 15:39    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Bonjour Bertrand07,

ce n'est pas vraiment ça... disons qu'il y a un réglement et vu que nous sommes moins de 200 véhicules à 4 roues, une "simple" déclaration suffit.

Bertrand
_________________
- CX GTi TURBO2 87,88,89
- XM V6 24s Exclusive 1995
- GS 1220 Club 1975
- SM 2,7 IE
Revenir en haut
Philou
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 885
Localisation: Morangis 91
Moteur: C5 3.0i V6 210ch
Finition: Exclusive
Année: 2003
Votre autre citroën: Cadillac 1972 7,7 carbu V8

MessagePosté le: 16/04/2010, 22:04    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Les embouteillages aux péages sont donc interdits ! Bonne initiative !

Ils ont du discutailler longtemps pour  pondre tout ça...

tire
Revenir en haut
VuillemR
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2009
Messages: 423
Localisation: chez moi
Masculin
Moteur: C5 3.0i V6 210ch
Finition: Exclusive
Année: 2001
Votre autre citroën: 6 troènes non, 3 seulement...

MessagePosté le: 17/04/2010, 10:36    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Ah quel gand pays nous sommes et quel grand peuple, le champion du monde de la réglementation toutes catégories confondues, avec l'administration et tous les gratte-papier qui vont avec, et que le monde entier nous envie! Dommage qu'on ait pas réussi à exporter ça (à part en Afrique...), mainenant qu'on ne produit plus de biens industriels! Par ailleurs totalement infoutus de faire respecter le moindre de ces réglements, dont la seule lecture des peines encourues glace d'effroi, et contraste singulièrement avec les condamnations prononcées contre les authentiques racailles ou autres "chances pour la France", à part racketter les automobilistes dans des guets apens au coin des bois comme faisaisent les bandits de grands chemins autrefois... En bref, à part organiser une course de côte sauvage en échappement libre et barrer des routes sans avoir prévenu personne, il n'y a absolument aucun risque. Je vais cet après midi au départ en retraite d'une parente, il y aura au moins 80 voitures et on va se balader, je ne pense pas qu'il y ait eu une déclaration faite, de plus l'heureuse jubilaire étant dans la police... Tiens, faudrait suggérer à la flicaille Montbéliarde ou Mulhousienne d'aller verbaliser à la sortie des usines PSA, rendez-vous compte du scandale , des centaines de C4 ou 407 totalement identiques se rassemblant au même moment sans avoir demandé l'autorisation 2 mois à l'avance!... On est bien toujours au pays de Georges Courteline.
_________________
Rémi, Ci-devant sire de Louvatange.

Quand on voit c'qu'on voit et qu'on entend c'qu'on entend, eh ben on a ben raison d'penser c'qu'on pense! (proverbe du haut-Doubs)
In cancoillotte we trust ( in gentiane aussi...)
Revenir en haut
Ricou
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2009
Messages: 1 412
Localisation: 92
Moteur: Autre
Finition: Autre
Année: 2012
Votre autre citroën: Grand C4pic7P 1.6 hdi bmp6

MessagePosté le: 17/04/2010, 22:49    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Okay vaut mieux pas que j'intervienne, je serais vulgaire envers des gros connards qui ne nous lisent de toute façon pas!
J'ai revu un reportage avec Mr. COLUCCI heir..hier soir!! Ca l'aurait bien fait marrer cette putasse de loi ... faites par des ... qui vivent gras sur tes écus et te le mettant bien profond dans le fion en..... oupssssssssss !!! je commence à peine à dévier du bienséant moi!!!! Mr. Green <<

------
censuré par bertrand07
_________________
Allez smr40
Revenir en haut
Plok
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 113
Localisation: Talant
Masculin
Votre autre citroën: C5 V6 2002 gpl

MessagePosté le: 28/05/2010, 10:23    Sujet du message: faut pas s'emballer !! Répondre en citant

je viens de voir ce post avec un peu de retard et je trouve ca rigolo
comme certain partent en vrille pour pas grand chose !!
le petit rassemblement que vous avez fait n'étant pas concerné par le texte cité
en effet: (je ne sais pas comment on reprend un morceau de texte d'un post alors je fais simplement un copié collé )

Pour l'application du présent décret, on entend par « concentration » un rassemblement comportant la participation de véhicules terrestres à moteur, qui se déroule sur la voie publique dans le respect du code de la route, qui impose aux participants un ou plusieurs points de rassemblement ou de passage et qui est dépourvu de tout classement.

rien n'étant imposé sauf peut-etre le rencart au resto, et encore pour les bonshommes, pas pour les "engins terrestre à moteur" ,il s'agit simplement d'amis qui se rendent ensemble en un même lieu pour se retrouver
comme un mariage ou un .....enterrement !! ,si vous partez en vacances à 3 voitures vous ne faites pas de déclaration !!??

donc en résumé : non concernés
Revenir en haut
bclinton
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 2 071
Localisation: Toulouse
Masculin
Moteur: C5 II 2.0 HDi 160ch
Finition: Exclusive
Année: 2011

MessagePosté le: 28/05/2010, 10:49    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

J'aurais dit pareil. Parce que s'ils faut déclarer le repas du dimanche chez la belle-mère, la préfecture va vite être débordée (déjà qu'ils ont du mal avec les cartes grises). boulet
Revenir en haut
Facebook Twitter FlickR Instagram
Fab26
Moderateur
Moderateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 6 902
Localisation: Drome
Masculin
Moteur: C6 2.7 V6 HDi
Finition: Exclusive
Année: 2007

MessagePosté le: 28/05/2010, 13:43    Sujet du message: Re: faut pas s'emballer !! Répondre en citant

Plok a écrit:
... je trouve ca rigolo
comme certain partent en vrille pour pas grand chose !!....


Rassures toi, personne ne part en vrille. Very Happy Cela fait parti de l'ambiance de ce Fofo de tourner à la dérision certain sujet délicat, ou de se chauffer un peu en refaisant le monde.

Nous y veillons

_________________

Le moustique se trouva fort dépourvu quand le pare-brise fut venu...
Revenir en haut
Facebook Twitter FlickR Instagram Pinterest YouTube
Ricou
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2009
Messages: 1 412
Localisation: 92
Moteur: Autre
Finition: Autre
Année: 2012
Votre autre citroën: Grand C4pic7P 1.6 hdi bmp6

MessagePosté le: 28/05/2010, 16:33    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Tout t'en camion! et .....



Notre veilleur masqué veille!!!!! Mr. Green <<>
_________________
Allez smr40
Revenir en haut
k1200lt
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2009
Messages: 3 566
Localisation: Colmar
Masculin
Moteur: C6 3.0i V6
Finition: Exclusive
Année: 2006
Votre autre citroën: Xantia 2L - C5V6 Break

MessagePosté le: 12/04/2013, 21:44    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Alors pour la rencontre de juin, sera-t-il nécessaire de faire une déclaration?
_________________
--

Nous sommes en 35 après jesux2 ; tout le quartier est occupé par les allemandes… Tout ? Non ! Car une maison peuplée d'irréductibles Citroënnistes résiste encore et toujours à l'envahisseur! Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype Facebook Twitter
Philou
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 885
Localisation: Morangis 91
Moteur: C5 3.0i V6 210ch
Finition: Exclusive
Année: 2003
Votre autre citroën: Cadillac 1972 7,7 carbu V8

MessagePosté le: 13/04/2013, 13:31    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Je ne pense pas...
Tant qu'il n'y a aucune notion de compétition ou de classement sur la promenade (fléché, chronométré, rébus et compagnie) cela n’entraîne pas de contrainte.
Et on peut toujours tricher honnêtement en s'assurant les services d'un club de motards (souvent réceptifs à ce genre de demandes) qui va intercaler des motos pour ne pas faire un long ruban de véhicules similaires ou anciens...


Cool
Revenir en haut
BELLAC6
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2012
Messages: 1 040
Localisation: RHONE ALPES
Masculin
Moteur: C6 3.0 V6 HDi
Finition: Exclusive
Année: 2009

MessagePosté le: 13/04/2013, 16:32    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Dommage ,moi qui comptait faire un bon chrono ... si pas de declaration ,pas de courses poursuite en c6 ....


Bien entendu ,je plaisante ;-)
Revenir en haut
Philou
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2009
Messages: 885
Localisation: Morangis 91
Moteur: C5 3.0i V6 210ch
Finition: Exclusive
Année: 2003
Votre autre citroën: Cadillac 1972 7,7 carbu V8

MessagePosté le: 13/04/2013, 17:12    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules Répondre en citant

Forcement, il y aurait bien une C6 qui pourrait faire la course, mais surement pas la Citroen ...


Laughing    Laughing
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:56    Sujet du message: Article de loi sur la concentration de vehicules

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Citroën C5 & C6 Index du Forum -> Les Sorties, les rencontres. -> Les rencontres du Club Citroën C6 - France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Club Citroën C6 | Top 10 | Top 50 | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Ce forum est indépendant de la société Automobiles Citroën, dépositaire de la marque Citroën

TOUS DROITS RESERVÉS © 2009, 2017 www.ForumC6.com & www.ClubC6.com

Les règles du forum en vigueur

Adhérer au Club Citroën C6 France